montage

ENFANCE, CULTURE, MUSIQUE & PEDAGOGIE

Expériences pédagogiques et artistiques

La médiathèque «Entre Dore et Allier» (63)

En 2012 la communauté de communes « Entre Dore et Allier » qui regroupe 14 communes (20 000 habitants) décide de pallier un manque d’offre culturelle sur le territoire, en créant une médiathèque qui aura son siège à Lezoux, petite ville de 700 habitants dans le Puy-de-Dôme.
Elle a été construite par l’architecte David Serero, choisi sur concours avec jury, auquel ont participé la Direction régionale des affaires culturelles et l’architecte-conseil de l’État.

Fin 2012 Jean-Christophe Lacas (voir son interview dans entretiens, rencontres) est recruté par la communauté de communes en tant que chef de projet pour la construction de cette médiathèque intercommunale, dont il devient le directeur dès son ouverture, en juin 2017.

Le bâtiment, bioclimatique, lumineux grâce à sa structure en verre, est conçu pour pouvoir s’adapter à des multiples utilisations. Les énergies utiles au fonctionnement de l’établissement sont produites par un système de géothermie installé sous la bibliothèque.
Le contrôle des niveaux de lumière se fait via un système de protection solaire.
La médiathèque a été construite avec et pour les habitants. Elle compte à ce jour 7000 inscrits, avec 170 000 prêts par an, ce qui correspond à une ville moyenne de 40 000 habitants, et une fréquentation de 120 000 personnes par an.
La répartition par âge est variée : beaucoup de jeunes, des personnes entre 30 et 50 ans qui viennent souvent avec leurs enfants, des personnes âgées.
Le profil socioculturel a évolué avec le temps, car grâce entre autres aux ateliers, il est plus aisé de répondre aux besoins des usagers.

lezoux

A l’usage classique d’une médiathèque s’est ajouté un gros programme d’activités, avec des ateliers, souvent avec des petites jauges, mais qui réunissent des populations diverses. La diversité des propositions permet d’acquérir des compétences qui correspondent aux besoins des gens, car les thématiques ont été élaborées avec eux.
Un des premiers ateliers a été autour de l’affûtage des couteaux, ce qui est insolite pour une médiathèque, mais qui a permis de découvrir le lieu à des personnes qui ne seraient pas venues autrement.
Il faut dire que l’inscription est gratuite pour tous, et pour une population composée en grande partie d’ouvriers et d’agriculteurs, c’est un atout d’importance.
C’est un lieu où presque rien n’est impossible. On ne dit jamais non, on étudie les propositions, pour voir si elles sont réalisables.
Un lieu de vie dans lequel le plus important est le vivre ensemble.

En rentrant on trouve une grande maquette de la médiathèque faite en legos. Elle a été réalisée par une habitante de la commune. La maquette évolue au gré des évènements et des saisons. Lors de notre visite, elle était aux couleurs de Noël.

lezoux lezoux

LE PERSONNEL

Le personnel a divers profils : d’abord ont été recrutées des personnes avec un profil classique ; ensuite, quelqu’un pour faire le lien avec les bénévoles des autres bibliothèques, dont la qualité première demandée était d’avoir envie de travailler avec les autres et de les inciter à participer au projet ; un agent ayant des compétences en littérature pour la jeunesse et dans l’organisation des animations autour du jeune public ; des animateurs, pour tout ce qui est animation et travail avec la ludothèque et un spécialiste autour du numérique pour les logiciels de gestion et autres.
L’intérêt était de diversifier les compétences, et surtout d’avoir un profil commun tourné sur l’accueil, l’écoute et la bienveillance.

POLITIQUE D’ACHATS

D’une part, les bibliothécaires font des choix en fonction de la sociologie de la population. Dans la commune il y a un collège, mais pas de lycée. Il y a aussi une volonté de diversifier les supports : livres, bien sûr, mais aussi cinéma, musique, jeux vidéo et de société, etc.
En même temps, une grande attention est portée à la demande des habitants. Tout en y répondant, les professionnels essaient de les enrichir avec leurs propositions.
Au départ, la médiathèque a eu un budget conséquent d’achat.
A ces achats se sont ajoutées les collections que des usagers possèdent et qu’ils ont mises spontanément à disposition, pour partager et enrichir le fond de la médiathèque.

LES BENEVOLES

Il y a aussi 150 bénévoles. Ils interviennent dans la gestion des bibliothèques du réseau, mais surtout pour réaliser plus de 500 ateliers, organisés chaque année, et dont un grand nombre est porté par les habitants.
Car l’originalité de ce lieu est d’avoir un fonctionnement participatif.
Sortir du modèle descendant, pour utiliser les compétences et les savoir-faire des habitants.
Pour cela, des ateliers ont été réalisés en amont, pendant six mois, avant l’ouverture, pour réfléchir aux usages de la médiathèque, du point de vue des usagers. Ils ont réfléchi à ce qu’ils voudraient, et même si toutes les propositions n’ont pas pu être retenues, des nombreuses idées ont vu le jour.
Et cette pratique perdure, les habitants et les bénévoles étant le moteur de cette structure.
L’idée est de mettre le bâtiment à la disposition du public. C’est ainsi que des ateliers sont proposés par les habitants et portés par eux.

Des bénévoles passionnés se sont réunis pendant 6 mois pour mettre en place une «grainothèque» qui possède plus de 150 graines. Ils la gèrent, assurent des permanences et expliquent comment collecter les graines, les sécher, les planter, etc. Elle fonctionne grâce à un système de troc. On la reconnaît aux jolies illustrations réalisées par une artiste-peintre.

lezoux lezoux

Et suite logique, créée en même temps que la grainothèque, «le jardin des merveilles», fait par l’association «La graine vagabonde» , jardin de simples, avec des plantes aromatiques, qui se trouve accolé à la médiathèque et qui nourrit la grainothèque.
Dans le même esprit a été créée une tisanerie « Les Energ’éthiques », qui propose différentes herbes et tisanes, alimentée par le jardin. Elle est dans le hall d’entrée de la médiathèque.

Parmi d’autres services que les bénévoles assurent, il y a le portage à domicile, service intitulé « Livrés chez vous ».

lezoux

LE HALL

Ayant fait le constat qu’une grande partie de la population ne franchit pas le seuil des institutions culturelles, un hall de 150m² a été construit pour permettre aux gens de se rencontrer, de boire un café, de lire la presse, bien installés dans des fauteuils agréables.

lezoux lezoux
lezoux lezoux

Un atelier de travaux manuels est aussi accessible.

lezoux 11 lezoux

C’est ainsi qu’une population qui ne serait jamais rentrée dans ce lieu, le découvre et peut-être un jour, pousse la porte de la médiathèque.

LES ADOS

Chose insolite, les adolescents ont investi la médiathèque en masse. Dedans, dehors, ils y sont toujours.
La médiathèque a répondu à des manques du territoire et l’équipement a été pensé pour correspondre aussi à leurs besoins. Ils utilisent les espaces, se rencontrent et discutent dans les fauteuils, et sur les bancs à l’extérieur, il y a suffisamment de prises pour charger les téléphones, le Wi-Fi est librement à disposition, ainsi qu’une grande quantité d’ordinateurs, où ils peuvent jouer et …travailler.

lezoux lezoux
lezoux 15 lezoux

Ils utilisaient le parvis extérieur pour faire du skate, et à la place de les chasser on leur a proposé de réfléchir. Un groupe de travail a été organisé avec les ados, leurs parents, les élus, les techniciens, pour construire un lieu de sports de glisse partagé.
Un module expérimental est en place, à côté de la médiathèque, et si tout va bien en 2024, il y aura un bel espace.

lezoux 11 lezoux

Grâce a cette dimension d’écoute et à ce processus contributif, participatif, il y aura cet espace.

LE COIN DES ENFANTS

C’est un lieu un peu à l’écart du reste, dans lequel on trouve des bacs avec des albums, des petites tables, des gradins très bas, dans lesquels ils peuvent s’installer, mais aussi faire de la motricité.

lezoux 11

Une idée magnifique est un énorme rideau rouge, accroché avec une tringle circulaire au plafond, que l’on peut fermer complètement, si on le désire, pour créer un espace intime propice aux contes.

lezoux 11 lezoux

LES SPECTACLES

La médiathèque possède une salle de 80 places, avec des tribunes qui se rétractent. C’est un lieu beau et chaleureux, une salle multi-usages.
Des séances de cinéma ont lieu toutes les trois semaines, grâce à une convention avec un syndicat de cinéma itinérant.
Un partenariat avec l’Education nationale, dans le cadre du projet d’éducation à l’image, permet d’accueillir des classes.
Il y a aussi du spectacle vivant, des concerts variés, des conférences, des accueils divers.
La programmation est faite par un groupe de bénévoles, « Les passeurs d’art », accompagné par la Coordinatrice de l'action culturelle.
Ils vont voir des spectacles, que la collectivité leur finance, et ensuite ils construisent une thématique, avec des spectacles, conférences, animations, etc.
Pour le mois de novembre la thématique choisie est le Moyen-Orient, avec un spectacle, la mise en place des ateliers cuisine. Les habitants ont été invités à partager des expériences de voyages dans des pays du Moyen-Orient.

lezoux 11 lezoux

Un autre exemple: Arthroses et vieilles dentelles, une lecture créée par Acteurs, Pupitres et Cie, compagnie en résidence sur le territoire intercommunal et jouée par un groupe de lecteurs/lectrices bénévoles sur plusieurs Points-Médiathèques du réseau.

lezoux 11

Il y a toujours la même volonté, le même esprit : que les gens soient acteurs et non pas consommateurs.

Ces activités font participer des habitants qui ne seraient pas venus spontanément, mais qui le font car ils connaissent les personnes qui organisent. Et souvent ils sont agréablement surpris, ils découvrent le lieu, les activités et finissent par oser franchir la porte de la médiathèque.

LE NUMERIQUE

La médiathèque a une section appelée « La Fabrique ».
C’est un espace de travail qui dispose de plusieurs machines.

Des ateliers permettent de découvrir ces outils, que l’on peut ensuite utiliser en autonomie.

Les sacs surprise.

Un groupe de couturières a réalisé des sacs, auxquels elles ont ajouté le logo de la médiathèque, utilisant la brodeuse numérique.
Ensuite elles ont sélectionné des livres sur un thème donné. On emprunte un sac surprise, sans savoir ce qu’il contient exactement. Une vraie surprise !

D’autres espaces

Le formicable

A côté de la grainothèque et de la tisanière il y a un meuble insolite, le formicable. C’est un buffet des années 50, en formica, muni d’un écran tactile. Il contient la collection des vidéos réalisées par la médiathèque : ateliers, animations, activités…

lezoux 24

Aide aux usagers

Une partie de la population n’est pas à l’aise avec le numérique. Après le covid, beaucoup de personnes sont venues demander de l’aide pour leurs démarches, car de plus en plus les services sont dématérialisés.
Le personnel a aidé ces personnes en détresse (approximativement 350) et a fait remonter aux élus. La collectivité a apporté une réponse, en ouvrant un espace dédié à ce type de démarches dans France services. Un conseiller numérique a été recruté. Il assure des permanences individuellement et/ou en groupe (ateliers) à l’utilisation des outils informatiques (PC, tablette, smartphone).

La médiathèque a été perçue comme un lieu qui peut aider la population..

TRAVAIL AVEC LES STRUCTURES

Accueil des 4 EPHAD toutes les 6 semaines pour une séance de cinéma et un goûter.
Ceci apporte une bouffée d’oxygène à des gens qui sortent très peu. Il y a aussi des sorties pour venir emprunter des livres.
Avec l’IME (Institut médico-éducatif) il y a trois ou quatre rendez-vous par semaine, soit à la médiathèque, pour un temps de lecture, de jeux, etc. ou chez eux pour des ateliers de lecture et conte.
Accueil aussi des structures de la petite enfance, RAM (réseau d’assistantes maternelles) et crèches, pour des séances de contes.
L’ADAPEI 63 (personnes souffrant de handicap mental).

lezoux

et d’autres structures, centres de loisirs, collèges, etc. La médiathèque participe aux dispositifs d’éducation artistique et culturelle, financés par l’état et la communauté de communes, comme « Culture et cinéma ».

lezoux

EN PROJET

Entre autres, l’agrément d’espace de vie sociale, où les habitants seront davantage au cœur des propositions.

voir notre entretien avec Jean Christophe Lacas, directeur de la Médiathèque de Lezoux


Nos archives

Numéro 1 : Poésie, musique et arts plastiques / 06-2023

Numéro 2 : Le chant prénatal / 07-2023

Numéro 3 : Les techniques corporelles pour les musiciens / 08-2023

Numéro 4 : Focus sur le Créa,
Centre de création vocale et scénique d’Aulnay-sous-bois / 09-2023

Numéro 5 11 23 : Musique, arts et handicap