montage

ENFANCE, CULTURE, MUSIQUE & PEDAGOGIE

Actualités

Henri Gougaud

Henri Gougaud, grande figure de la littérature française et occitane, est parti le 6 mai.

Conteur hors pair, nous l’évoquions, sans avoir connaissance de son décès, lors des interviews du 7 mai avec l’équipe de La Grande Oreille, revue qu’il a fondée, et avec la conteuse Nathalie Thibur, pour qui cette rencontre a été déterminante dans le choix de sa carrière.

Il a été le parolier des grands noms de la chanson comme Juliette Gréco, Jean Ferrat ou Marc Ogeret.

Mais c’est surtout dans le conte qui s’est révélé tout son talent. Que ce soit dans ses recueils de contes, inspirés de la tradition orale, ou comme conteur, art dans lequel il pouvait tenir le public en haleine, pour l’amener dans des rives lointaines de l’imaginaire.

Son cœur était en Pays Cathare, dont il était devenu l’ambassadeur de sa culture.

Dans sa lettre d’adieu, il dit entre autres. "Si vous voulez me retrouver, feuilletez les pages des livres que j’ai écrits, fredonnez les ritournelles que j’ai chantées, j’y serai tel que vous m’avez connu."

L’émission De vive(s) voix, lui rend hommage avec la rediffusion de l’émission « Le conte comme art de la relation ».

henri-gougaud

Suzy Platiel

L’ethnolinguiste Suzy Platiel, chargée de recherche au CNRS, est décédée dimanche 3 mars 2024 à Paris (peu avant son 94ème anniversaire).

Suzy Platiel a étudié dans la deuxième moitié des années 1960 le fonctionnement du peuple Sanan du Burkina Faso et a découvert chez eux, entre autres, la fonction du conte dans l’éducation des jeunes. Les contes apprennent à écouter, à se concentrer, à parler, mais aussi ils servent à transmettre les valeurs, les règles de la vie en société.

S’inspirant de cette expérience, elle a introduit dans des écoles et collèges en France et outremer, l’usage du conte oral. Car elle considère, à juste titre, qu’avant que l’enfant sache lire ou écrire, il faut qu’il sache parler.

Ce travail a abouti à la création des « cercles conteurs », qui ont permis d’évaluer les progrès des élèves dans leur développement cognitif et social. Les élèves ont développé leurs compétences à l’oral, ce qui s’est ressenti ensuite à l’écrit, et progressent dans toutes les matières.

Elle a formé pendant toute sa vie des enseignants, des conteurs, des soignants à la pratique du conte comme outil d’éducation.

Un autre volet de son travail a été la formation auprès de juges en poste à l'Ecole nationale de la magistrature pour fournir des connaissances sur la culture des migrants, ce qui doit permettre d'établir un dialogue et d'éviter ainsi des erreurs de jugement.

En ce qui concerne les cercles conteurs, il est intéressant de regarder cette vidéo:
«Au pays du conte »
film réalisé par Alexandra Ena et produit par CNRS Images 
et de voir sur notre site
l’entretien de Nathalie Thibur
qui en parle longuement et avec enthousiasme.

La revue La Grande Oreille lui consacre un fascicule dans son dernier numéro, dont nous reproduisons le témoignage de Nathalie Thibur.

La Grande Oreille - Suzy Platiel mars 2024