montage

ENFANCE, CULTURE, MUSIQUE & PEDAGOGIE

Livres enfants

N° 4 septembre 23

Rien, rien, rien

Karine Granier-Deferre

rien
rien rien

Léonie ne veut pas fêter son anniversaire. Malgré l’acharnement des parents, qui cherchent toujours le plus beau cadeau, la plus belle fête, le plus….elle ne veut RIEN. Ses parents finissent par l’amener dans un coin de forêt où il n’y a effectivement rien en la laissent toute seule.
Tout d’abord elle ne voit rien, mais ensuite elle commence à regarder autour d’elle avec plus d’attention. Il y a des fourmis qui transportent des feuilles, un escargot qui avance lentement, une chenille qui ondule…. Elle découvre ainsi une multitude de choses et entend plein de sons. Couchée dans l’herbe, elle regarde le ciel bleu et les nuages, qui se métamorphosent. Quand les parents arrivent, inquiets, elle leur dit que c’est le plus bel anniversaire au monde. Il y a Tout, tout, tout !
Une belle histoire qui montre comment on peut toujours trouver de la beauté si l’on veut bien la chercher, et qui tord le cou à cette frénésie consumériste.
Les illustrations d’Izumi Mattei-Cazalis jouent avec les ombres et les contrastes, créant une ambiance étrange par moments.

(Dès 6 ans)

rien rien

A2MIMO


La boîte aux lettres

Pierrette Dubé

boite

Octave est triste car il ne reçoit jamais de lettres, comme son amie qui en reçoit de sa cousine. Elle lui dit que c’est parce qu’il n’a pas de boîte aux lettres. Il s’en va donc en acheter une, toute belle. Il l’installe et attend… Mais le facteur ne s’arrête jamais. Ce qui me manque est une cousine, se dit-il, et il retourne chez le quincaillier, qui en a une, et avec une ruse Octave obtient son adresse.
Il prend sa plume et lui envoie une lettre contenant une lettre (un W) comme seul texte. La petite fille à l’autre bout du monde est ravie de recevoir un W et lui envoie un O. S’ensuit une correspondance remplie de lettres, qu’Octave encadre dans son salon. La petite fille fabrique une guirlande.
Quand toutes les lettres sont épuisées, ils passent aux mots…mais ce qu’ils s’écrivent restera un secret pour nous.
Cette adorable histoire est illustrée par Aurélien Galvan, qui nous promène de lettre en lettre.

(Dès 4 ans)

boite boite

Père Castor


Les histoires merveilleuses de l’hippocampe

Colette et Aimé Césaire

boite

Poète et écrivain de la « négritude », combattant anticolonialiste, Aimé Césaire nous livre ici de textes et poèmes déclinés à partir de ce petit cheval marin, l’hippocampe. La finesse du langage, sa pensée philosophique, émergent ici en toute beauté.
Colette Césaire a composé un récit cadre, d’une grande finesse, qui aide à la compréhension de ces si beaux textes.
Textes qui sont rehaussés par la douceur des gravures en bois de May Angeli.
Un QR code permet d’entendre les poèmes, accompagnés avec subtilité par la musique de Sélène Saint-Aimé.
En fin d’ouvrage des « histoires des mots » racontent les termes difficiles à comprendre et donnent aussi des notions de la mythologie et de la magie, si présentes dans ces cultures.
C’est une belle lecture pour introduire les enfants dans un monde lointain et qui prône des valeurs qui a toujours porté Aimé Césaire : la dignité et l'égalité entre tous les hommes.

( Dès 8 ans)

boite boite

Site: seuiljeunesse


Les petites misères

Suzanne Heller

boite

Ce petit album, au format à l’italienne, s’ouvre en hauteur, pour laisser le texte en haut et les illustrations en bas. Ce qui est fort astucieux, car cela permet de visualiser les deux en même temps.
Avec beaucoup d’humour, l’autrice décline les misères qui peuvent arriver aux enfants. Misères qui font partie de la vie quotidienne et que malgré le fait de ne pas être dramatiques, peuvent prendre des proportions aux yeux des petits.
Les textes courts, sont accompagnés par des illustrations en noir et blanc, à l’encre de Chine, très expressives.
C’est un ouvrage qui permettra aux enfants de « visualiser » leurs problèmes, de s’en amuser, de se sentir moins seuls, et peut-être cela leur permettra d’ inventer de nouvelles situations.

(Dès 5 ans)

boite

Site: lajoiedelire


Le grand chef Salamoo Cook arrive en ville (livre sonore)

conte et chansons Tomson Highway

boite

La montagne sécrète est un éditeur québécois qui publie des contes accompagnés souvent de chansons. Son but est de faire découvrir aux enfants la littérature et la musique, dans un esprit universaliste.
Dans « Le grand chef Salamoo Cook arrive en ville » il s’agit, à travers une histoire un peu décalée, où il est question d’un concours de lancer des lapins, de faire connaître la langue cri, qui est la langue amérindienne la plus parlée au Canada.
L’histoire, racontée par le comédien Dave Jenniss, est entrecoupée de chansons en langue cri, à la musique un peu jazzy.
Le livre, aux illustrations absolument adorables de Delphine Renon, donne le texte de l’histoire, celui des chansons en cri et en français, et en fin d’ouvrage un glossaire cri-français.
Un QR code permet d’entendre l’histoire. Et un guide d’accompagnement pédagogique avec des questions sur la lecture, des ressources linguistiques et des fiches d’activité destinées aux enfants de 7 à 9 ans, se trouve dans la page ressources de l’éditeur.
Dans le site de La montagne magique on trouve une interview avec l’auteur qui explique la genèse de ce projet.

(Dès 6 ans)

Voici un très bel extrait

La préservation de la langue constitue une grande partie de mon travail. C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis auteur aujourd’hui. Ma langue maternelle est le cri. Toutes les langues autochtones sont en danger de mort au Canada, il y en a eu plus d’une centaine à un moment donné, mais elles meurent chaque année, nombre d’entre elles sont déjà mortes. Ceux d’entre nous qui s’en préoccupent veulent qu’elles survivent. Dans un sens plus large, la préservation des langues, c’est comme sauver les oiseaux, nous ne voulons pas que les oiseaux disparaissent. Imaginez le Canada sans le son du huard (c’est un son canadien classique), le pays perdrait une partie de son âme si les huards venaient à disparaître.  C’est la même chose pour les langues, les langues autochtones, dans ce pays ou dans tout autre pays, font partie de l’environnement sonore. Elles font partie de notre lien avec la terre. Nous devons tous faire notre part, de quelque manière soit-elle, pour préserver ces langues. Le cri est ma langue maternelle, la première langue que j’ai parlée en arrivant sur cette terre, et j’estime donc qu’il est de ma responsabilité de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aider à la préserver.

Vous pourrez le lire en intégralité sur le site.

boite boite

Site: lamontagnesecrete


Nos archives
Livres enfants
Numéro 1-06-23 || Numéro 2-07-23 || Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Livres adultes
Numéro 1-06-23 || Numéro 2-07-23 || Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Revues
Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Méthodes
Numéro 4-09-23