montage

ENFANCE, CULTURE, MUSIQUE & PEDAGOGIE

Livres enfants

N° 1 juin 23

Ce sont les arbres qui font le vent

Pierre Gueyrard, textes et illustrations

gueyrard

Poèmes à murmurer, hurler, dévorer, dit le sous-titre. Et effectivement nous les avons dévorés d’abord, pour ensuite les murmurer, et peut-être un jour les hurler. En tout cas, voici un magnifique exemple de poésie « poétique  ». Avec des poèmes qui ne collent pas à la réalité, qui jouent avec des mots, par leur sonorité ou en inventant des nouveaux mots. Mais nous ramènent quelquefois à une réalité qui n’est pas toujours belle, comme celle de Mimoun, l’aveugle a la main tendue… L’auteur fait s’entremêler les illustrations (très belles) et les textes, avec humour et créativité. Il joue avec les typographies au point d’intégrer quelquefois les dessins aux lettres. Un vrai régal !

Vous pouvez l’entendre dans un interview

gueyrard gueyrard
gueyrard gueyrard

Pas comme tout le monde Monsieur Satie, Claude Clément
(livre sonore)

satie

(Dès 7 ans)

Il y a cent ans paraissait un ballet qui révolutionna le style : il s’agit de Relâche, écrit par Francis Picabia, également décorateur, chorégraphié par Jean Börlin, le tout sur une musique d'Erik Satie.
Arrivant au théâtre, il y a un attroupement, car la représentation est annulée à cause de la maladie du chorégraphe. Le mot relâche pour indiquer cette annulation, fait penser au public que c’est encore une facétie des artistes, ce qui provoque leur colère.
Il faut dire que faisant partie du mouvement dadaïste, Satie et ses amis Picabia, Picasso, ne font pas dans le conformisme.
A travers une promenade avec un petit élève, le côté loufoque du personnage apparaît avec ampleur. Il salue les arbres, ne mange que des aliments blancs…
Son humour « L’air de Paris est si mauvais que je le fais toujours bouillir avant de le respirer. Hélas, je n’ai plus de casseroles. », par exemple, ne cache pas sa vie difficile et désargentée.
Les illustrations de Clémence Monnet accompagnent et mettent en valeur les propos, par une explosion de couleurs et une fantaisie bien « satiesque ».
En fin d’ouvrage, une page documentaire donne quelques éléments sur les protagonistes et l’époque Dada, ce qui est fort utile.
Et un lien sur le site ainsi qu’un QR code permettent d’entendre des musiques pour piano aux noms loufoques comme « Trois morceaux en forme de poire » ou « Valse du chocolat aux amandes », interprétées par Jeannine Hummel et Laurie Altmann. Une belle réalisation dans laquelle texte, image et son sont réunis pour faire connaître un formidable musicien pas très connu du grand public.

satie satie satie

dadoclem


Nos archives
Livres enfants
Numéro 1-06-23 || Numéro 2-07-23 || Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Livres adultes
Numéro 1-06-23 || Numéro 2-07-23 || Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Revues
Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Méthodes
Numéro 4-09-23