montage

ENFANCE, CULTURE, MUSIQUE & PEDAGOGIE

Livres adultes

N° 1 juin 23

Pistoia, une culture de la petite enfance, collectif

pistoia

Nous avons entendu souvent parler de Reggio Emilia, ville italienne à la pointe du travail pédagogique avec la création des écoles maternelles municipales.
D’autres villes ont repris le flambeau, comme Pistoia qui, depuis près de 50 ans, propose une politique éducative très intéressante en ce qui concerne les structures de la petite enfance.
Dans cet ouvrage, différents acteurs exposent la philosophie de cette expérience.
Expérience exemplaire, qui demande une grande compétence. Les professionnelles qui travaillent en crèche sont recrutées au niveau master…. C’est déjà une preuve du sérieux de la démarche.
Tout est réfléchi, depuis le mobilier, l’ambiance, qui permet d’immerger les enfants, dès le départ, dans un univers de beauté et de bien-être, en passant par les repas, les jeux, les diverses activités.
L’intégration des parents est réelle, ils ont une grande place, et font partie prenante de la vie des structures.
Des nombreuses passerelles se créent entre toutes les structures de la petite enfance, ce qui évite le clivage.
Le travail avec les familles étrangères, avec les migrants, occupe aussi une place de choix.
Mais rien ne pourrait aboutir sans la réflexion constante des équipes, et leur grande implication.
Une lecture qui donne beaucoup de pistes de travail et qui met du baume au cœur.

Une formation "La culture de la petite enfance de Pistoia" aura lieu rapidement du 29 janvier au 2 février 2024 : Des détails, ici

Site: Eres


Conversations, Steve Reich

reich

S’inspirant des fameuses conversations de Stravinsky avec Robert Craft, Steve Reich, pionnier avec Philip Glass du mouvement minimaliste et répétitif, constate que n’ayant pas un Robert Craft dans sa vie, ces conversations lui ont donné l’idée de réaliser plusieurs entretiens, avec des personnes aux profils divers : compositeurs, musiciens, chefs d’orchestre, un sculpteur, une chorégraphe, une artiste vidéo et un directeur d’un label. Les entretiens ont été réalisés par zoom pendant la pandémie.
Tout d’abord il y a le très intéressant entretien avec David Lang
A travers cette causerie en particulier, il nous est donné de voir la vie du compositeur, ses influences, ainsi que des anecdotes savoureuses. Comme par exemple, le fait de faire divers petits boulots, comme déménageur, avec Phil Glass.
Nous pouvons suivre son parcours initiatique, depuis la découverte du Mikrokosmos de Bartok, qui a été très formateur en ce qui concerne les modes entre autres.
Le travail avec Berio, qui a été très important, lui a appris autant que les luttes sociales. Dans lesquelles il était engagé.
Une autre grande influence a été celle de Coltrane , qui l’a convaincu que pour avancer en tant que compositeur il fallait monter un groupe et jouer ses compositions.
C’est aussi Coltrane qui l’a amené à la musique répétitive et minimaliste, mais la rencontre avec Terry Riley a été fondamentale, formatrice, et porteuse d’échanges enrichissants, dont une belle expérience c’est l’aide qu’il lui a apportée pour monter le fameux « In C »
Très inspirantes aussi sont la découverte du gamelan balinais et l’étude de la cantillation des écritures hébraïques à New York et à Jérusalem.
Ensuite il raconte comment il a commencé à tourner dans le monde entier pour Interpréter sa musique avec son propre ensemble. « C’était la solution pour vivre de mon métier de compositeur »
Les entretiens sont classés peu ou prou dans l’ordre chronologique des compositions dont il est fait mention, dit l’auteur. Les conversations abordent également l’œuvre des intervenants et donc appartiennent toutes à des univers particuliers.
L’artiste anglais Brian Eno, lui raconte l’influence qu’a eue It’s Gonna Rain et Come Out sur sa propre musique.
Il lui dit son admiration devant le fait qu’il pouvait créer de musiques épurées avec si peu d’éléments, et raille d’une façon très drôle la mode des multi-pistes, qui donnait une musique « boursouflée ».
Il est intéressant aussi de voir l’origine de l’improvisation générative, vue par Brian Eno comme une autre façon de concevoir la “composition”, et qui a ses adeptes encore actuellement.
Ainsi que la réflexion sur la lenteur et la perception.
Richard Serra se souvient du choc qu’il a eu en entendant Come Out, pièce qui est basée sur la voix d’un ado noir qui avait été accusé de meurtre. Travailler la voix de cette façon a été une révélation. « Le discours se transformait en une musique avec un contenu politique ».
Dans beaucoup d’ entretiens il est souvent intéressant de percevoir comment certains artistes ont été influencés par l’œuvre de Steve Reich. Ce sont des échanges riches aussi par la variété des profils des intervenants, qui ne tombent pas dans la flagornerie.
C’est un ouvrage à lire et relire, pour comprendre un pan de l’histoire de la musique du 20ème siècle.

éditions allia


Nos archives
Livres enfants
Numéro 1-06-23 || Numéro 2-07-23 || Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Livres adultes
Numéro 1-06-23 || Numéro 2-07-23 || Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Revues
Numéro 3-08-23 || Numéro 4-09-23 || Numéro 5-11-23
Méthodes
Numéro 4-09-23